Top of this page
Skip navigation, go straight to the content

Historique UCB Groupe

Années 1920 - Création d'UCB et premières innovations

Années 1930 - Expansion dans le secteur des films industriels et aux États-Unis

Années 1940 - Support pharmaceutique de l'effort de guerre

Années 1950 - Premières percées thérapeutiques

Années 1960 - Recherche visionnaire en biotechnologie

Années 1970 - Expansion de la R&D et du réseau européen

Années 1980 - Naissance d'un nouveau médicament dans l'allergie (Zyrtec®)

Années 1990 - Mondialisation et naissance d'un nouveau médicament dans l'épilepsie (Keppra®)

2002 - Constitution des ressources pour le futur nouvel UCB

2004 - Transformation en une société biopharmaceutique

2006 - Soumission du premier dossier d'enregistrement pour un produit biologique auprès des autorités de santé et extension d'UCB

2008 – UCB se concentre désormais sur ses deux domaines thérapeutiques clés : le système nerveux central et l’immunologie

2009 – Obtenir de grandes avancées par l’innovation

2010 – Une année de grandes avancées

2011 – Une année marquée par la croissance de la génération des nouveaux médicaments clés

2012 - « Année charnière »

2013 - Début d'une nouvelle ère 

2014 - UCB confirme sa position de force avec des atouts clés pemettant de tenir nos promesses de croissance.

2015 - UCB tient sa promesse de croissance

 

Années 1920 : Création d'UCB et premières innovations

  • Emmanuel Janssen a fondé l'Union Chimique Belge (UCB) à Bruxelles, en Belgique, en 1928, essentiellement orientée vers les produits chimiques industriels. C'est l'une des premières sociétés au monde à avoir distillé l'ammoniaque à partir du charbon.
  • UCB possède également une petite division pharmaceutique ayant pour origine les Laboratoires Meurice. Pendant la première guerre mondiale, les scientifiques de Meurice ont été les premiers à concevoir une méthode pour isoler et purifier l'insuline.

Années 1930 : Expansion dans le secteur des films industriels et aux États-Unis

  • Extension d'UCB dans le secteur des films industriels, notamment la cellophane, avec l'acquisition de Sidac (Société Industrielle de la Cellulose).
  • Entrée aux États-Unis en 1936 avec l'achat de la société d'emballage Sylvannia.

Années 1940 : Support pharmaceutique de l'effort de guerre

  • Fabrication de produits pharmaceutiques pendant la seconde guerre mondiale, incluant du calcium, du phosphore, des vitamines, de l'insuline et des sulfamides.
  • Renforcement de l'activité films et de la présence internationale avec la création de Cellophane Española en 1943.

Années 1950 : Premières percées thérapeutiques

  • Création d'un centre de recherche pharmaceutique en 1952 puis succession rapide de percées technologiques, avec la découverte de l'un des premiers tranquillisants au monde, Atarax® (hydroxyzine), un tranquillisant non benzodiazépinique. Celui ci a prêté son nom à une nouvelle classe de médicaments, les ataraxiques, et procuré à la société les ressources qui lui ont permis d'étendre sa R&D.
  • Octroi d'une licence de distribution à ce tranquillisant aux États-Unis à une société alors jeune et peu développée, Pfizer, favorisant l'évolution de cette entreprise américaine vers un laboratoire pharmaceutique majeur. Le partenariat entre UCB et Pfizer est toujours actif.

Années 1960 : Recherche visionnaire en biotechnologie

  • Début des recherches sur le potentiel de la biotechnologie en 1965.
  • Consolidation de sa position sur les produits chimiques et les films, avec une migration vers de nouveaux secteurs « à valeur ajoutée ».

Années 1970 : Expansion de la R&D et du réseau européen

  • Lancement de Nootropil® (piracétam) en 1972 pour le traitement des troubles de la mémoire et de l'équilibre, entrainant la création d'un nouveau centre de R&D pharmaceutique à la pointe de la technologie à Braine-l'Alleud, en Belgique.
  • Toujours orienté vers trois secteurs essentiels, les produits chimiques, les films et les médicaments, la société étend son réseau de filiales européennes.

Années 1980 : Naissance d'un médicament phare

  • UCB lance son nouvel antihistaminique Zyrtec® (cétirizine)

Années 1990 : Lancement de Keppra® et mondialisation

  • Début du développement de Keppra® (lévétiracétam), nouvel antiépileptique
  • Autorisation de mise sur le marché de Keppra® aux États-Unis en 1999 et lancement en 2000.
  • Implantation d'UCB au Japon avec l'acquisition de la division pharmaceutique de Fujirebio (Tokyo) et de son usine à Saitama.
  • Acquisition de deux sociétés pharmaceutiques aux États-Unis : Whitby Pharmaceuticals et Northampton Medical, pour créer UCB Inc.
  • Élargissement de la présence en Asie (Corée et Thaïlande).

2002 : Constitution des ressources pour le prochain bond en avant

  • Acquisition de la division Resins, Additives and Adhesives de Solutia, Inc. à travers la fusion avec les divisions Chemicals et Films d'UCB pour former une division Surface Specialties. La vente de ces activités trois ans plus tard a fourni les ressources qui ont permis à UCB de se transformer en une société biopharmaceutique.
  • Keppra® devient numéro un sur le marché aux États-Unis.

2004 : Début de la transformation d'UCB en une société biopharmaceutique

  • Concentration d'UCB sur les « produits biopharmaceutiques » exclusivement : une combinaison de macro molécules basées sur les anticorps et de petites molécules obtenues par des procédés chimiques.
  • Acquisition du leader britannique du secteur des biotechnologies, Celltech, et vente de ses divisions Films et Chemicals. Un an plus tard (2005), vente de la division Surface Specialties.
  • Élargissement de la R&D de deux domaines thérapeutiques (SNC et Allergies/Maladies Respiratoires) à quatre (SNC, Inflammation, Oncologie et Allergies/Maladies Respiratoires). Allergies et Maladies Respiratoires ont par la suite été inclus dans Inflammation.

2006 : Soumission aux autorités réglementaires du premier médicament biologique d'UCB et acquisition de Schwarz Pharma

  • Soumission aux Autorités réglementaires Europe et Etats-Unis du dossier du premier médicament biologique d'UCB (Certolizumab pegol enregistré aux Etats-Unis et en Suisse)
  • Acquisition de Schwarz Pharma, la plus grosse acquisition de toute l'histoire d'UCB, enrichissant notre pipeline et notre gamme de produits et permettant notre entrée dans de nouveaux secteurs, notamment la maladie de Parkinson.

2008 : UCB se recentre sur ses domaines thérapeutiques clés

Plusieurs lancements dans des domaines clés :

  • Cimzia® (certolizumab pegol) aux États-Unis
  • Keppra®XR (lévétiracétam) aux États-Unis
  • Vimpat® (lacosamide) en Europe
  • Xyzal® (Dichlorhydrate de lévocétirizine) aux États-Unis.

UCB se recentre sur ses deux domaines thérapeutiques clés du Système Nerveux Central et de l’immunologie en Europe, aux États-Unis et au Japon (partenaire : Otsuka), UCB est prêt pour l’avenir – Devenir une entreprise biopharmaceutique de la nouvelle génération.

2009 – Obtenir de grandes avancées par l’innovation

  • Une autre année marquée par des lancements majeurs :
    - Cimzia® (certolizumab pegol) aux États-Unis et Europe
    - Neupro® (rotigotine) en Europe
    - Vimpat® (lacosamide) aux États-Unis
  • UCB a refinancé sa dette avec succès au moyen de différentes obligations et de nouvelles facilités de crédit.

2010 – Une année de grandes avancées

  • 203 000 patients - presque deux fois plus qu’en 2009 - bénéficient des nouveaux médicaments clés d’UCB dans plus de 27 pays à travers le monde
  • Pipeline renforcé et en progression avec sept projets de développements en phase 3 et six projets en cours de phase 2 dans les domaines du SNC et de l’immunologie

2011 – Une année marquée par la croissance de la génération de nouveaux médicaments clés

  • 304 000 patients bénéficient des traitements d’UCB dans 28 pays, y compris sur les marchés émergents tels que la Russie ou le Brésil
  • Un pipeline important de molécules en phase finale de développement.

2012 - « Année charnière »

  • Ce virage stratégique marque la transformation d’UCB en une société biopharmaceutique centrée sur le patient.
  • Les trois médicaments phares de la nouvelle génération deviennent une priorité stratégique pour faire face à la perte de brevet du médicament « vedette » en épilepsie. UCB est prêt pour l’avenir.

2013 - Début d'une nouvelle ère

  • La croissance de nos médicaments de référence assurent une base solide au début de cette nouvelle ère.

2014 - UCB confirme sa position de force avec des atouts clés pemettant de tenir ses promesses de croissance.

  • En s'appuyant sur ses principaux atouts, UCB prépare la nouvelle vague de nouveaux médicaments et de solutions thérapeutiques, qui vont déterminer sa croissance future et créer de la valeur pour les patients.

2015 - UCB tient sa promesse de croissance

  • UCB tient sa promesse de croissance à deux chiffres en termes de chiffre d'affaires et de rentabilité. Avec de majeures étapes du pipeline atteintes en 2015, UCB prépare l'avenir avec de nouveaux médicaments prometteurs destinés à créer davantage de valeur pour les patients.
image description